The premier destination for premium listings. Submit Your Listing Now »

Keck 0 5 0 0

Keck

    • Notation
    • - Pas encore noté
  • 5512Vues
0

L’Observatoire W. M. Keck est un observatoire équipé de deux télescopes, situé à 4 145 mètres d’altitude près du sommet du volcan Mauna Kea à Hawaii, aux Etats-Unis. Ces deux télescopes sont parmi les plus puissants jamais fabriqués, ils utilisent de larges optiques et des instruments innovants.

La construction de Keck I et Keck II
L’élaboration de Keck I débute en 1977 au sein de l’Université de Californie, le California Institute of Technology et des laboratoires Lawrence Berkeley Labs qui développent la technologie nécessaire à la création d’un télescope d’une aussi grande largeur. La construction de Keck I est financée en 1985 : 70 millions de dollars sont alloués à ces travaux. La première lumière est émise par Keck I en 1990 avec seulement 9 des 36 petits miroirs de l’appareil. La construction de Keck II démarre quant à elle en 1991. Keck I commence ses observations en 1993 et Keck II en 1996.

L’Observatoire W. M. Keck est géré par l’Université de Californie et la NASA. Le site d’observation est loué par l’Université d’Hawaii située à Honolulu. C’est la Fondation William Keck qui finance le site, les travaux et les recherches effectuées.

Keck I et Keck II, les deux télescopes les plus puissants au monde
Keck I et Keck II sont tous deux constitués d’un miroir de 10 mètres de diamètre segmenté en une mosaïque de 36 plus petits miroirs hexagonaux, orientables individuellement, qui travaillent ensemble et adaptent leur position les uns par rapport aux autres grâce au système informatique qui les gère. Ainsi, ses 36 petits miroirs sont utilisables comme un seul miroir large de 10 mètres grâce au système d’optique active. Ils sont équipés de caméras et spectromètres permettant une observation dans le spectre visible et dans le spectre infrarouge. Keck I et Keck II peuvent fonctionner ensemble grâce à l’interférométrie optique leur offrant une résolution angulaire beaucoup plus large, comparable à celle d’un miroir qui mesurerait 85 mètres : ce système permet des observations très lointaines et précises.

Keck I et Keck II sont des télescopes optiques Ritchey-Chrétien, des télescopes de type Cassegrain particuliers qui sont capables d’éliminer l’aberration optique appelée coma, caractérisée par l’apparition d’une tache gênant l’observation. Ces télescopes pallient ce problème et permettent un large champ d’observation. Keck I et Keck II disposent d’une monture azimutale, une monture basique facile à prendre en main qui permet d’orienter les télescopes horizontalement et verticalement.

Principales découvertes de Keck I et Keck II
Les télescopes Keck I et Keck II sont à l’origine de plusieurs découvertes astronomiques majeures de ces dernières années. En 2005, Keck II observe un objet transneptunien, peut-être une nouvelle planète du système solaire. Cet objet, plus gros que Pluton – 2 700 km de diamètre – est provisoirement baptisée Xena, et sa lune Gabrielle. Depuis, Xena a été rebaptisée Eris et Gabrielle Dysnomie. Eris et bien une planète naine et Dysnomie est son satellite naturel. En 2010, l’Observatoire W. M. Keck découvre une quatrième planète géante, HR 8799 e, hors du système solaire. Elle se situe à 129 années-lumière de la Terre et son système ressemble beaucoup à notre système solaire, en plus grand.

Toujours en 2010, Keck observe pour la première fois de l’histoire un QUASAR déformant l’image d’une galaxie située derrière. Un QUASAR – Quasi Stellar Astronomical Radiosource – est un objet astronomique à l’apparence d’une étoile mais qui est en réalité une source de rayonnement lointain. Il s’agit de la partie visible de galaxies au sein desquelles se loge un grand trou noir. En 2013, Keck a observé ce qui est peut-être la première lune extrasolaire jamais découverte. Cette théorie n’est toujours pas confirmée. Une lune extrasolaire ou exolune est un satellite d’une exoplanète, c’est-à-dire une planète hors du système solaire.

Détails du contact

Envoyer à un ami

Obtenir des itinéraires

Soumettre un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *